inthestreets-logo

Walk - 14.07 - 14.08

Quoi

  • De nouvelles installations artistiques dessinent un parcours reliant les villages Play Up et Play Down et les divers endroits de l’événement. Cinq artistes/collectifs s’emparent du cœur de la capitale afin de mettre en valeur les identités des quartiers. Trois œuvres au sol en 3D et deux en hauteur sont installées. Et puisque les ruelles du centre recèlent de vrais trésors, cet itinéraire invite les passants à lever les yeux et à découvrir ou redécouvrir les nombreuses œuvres déjà présentes telles que les fresques des Parcours Street Art et BD ainsi que différentes installations artistiques permanentes…

Quand

  • 7/7, 24/24

Installations artistiques walk

Place du Grand-Sablon

Fresques BD

Carrefour de l’Europe

Rue Notre-Dame de Grâces

FRESQUES STREET ART

Boulevard de l'Impératrice x Rue du Cardinal Mercier

Rue de l’Ecuyer

Quai au Bois à Brûler

Rue du Chêne x Impasse du Val des Roses

Place d’Espagne

Rue Notre-Seigneur

INSTALLATIONS ARTISTIQUES PERMANENTES

Rue des Chartreux

Place de la Vieille Halle aux Blés

Place de la Chapelle

Rue des Minimes (rond-point)

Walk In the Streets – Carrefour de l’Europe

Titre de l’œuvre : #BXL.
Artistes : Caroline Derveaux & Amandine Lesay.

Créé en 2021, Wall Street Colors est un collectif de femmes street artists. À l’occasion de IN THE STREETS, deux d’entre elles s’associent pour une customisation à l’aérosol d’une structure #BXL.
Pour les lettres BXL, Caroline Derveaux imagine un univers coloré et graphique. Au centre, le Manneken-Pis revisité par Amandine Lesay, rayonne à l’image de la jeunesse Bruxelloise, avec des allures de danseur urbain.
Ensemble, elles font ressortir l’énergie de la ville : plurielle et dynamique.
Diplômée du Chelsea College of Arts & Design, Caroline Derveaux navigue entre peinture, scénographie et direction artistique. Amandine Lesay, après un master de gravure et peinture à la Cambre, fait figurer ses œuvres sur les murs des galeries et murs de Bruxelles.

Parcours Street Art – Rue de l’Ecuyer

Titre de l’œuvre : Untitled.
Artiste : Oli B.

Carte blanche à Oli B. Parmi le foisonnement de couleurs, l’on peut deviner la silhouette d’un chat. Oli-B est un peintre, illustrateur et artiste urbain originaire de Bruxelles (Belgique). Son travail s’étend sur un large éventail de supports : acrylique, peinture à la bombe et techniques numériques ou sérigraphie sur une grande variété de surfaces, dont la toile, le papier, le bois, les murs et même des autocollants. Oli-B opère sur différents fronts. Visuellement, c’est la fluidité qui prédomine, couleurs éclatantes qui s’équilibrent pour donner une composition qui lit le tout.

Walk In the Streets – Tour Noire

Titre de l’œuvre : City Nest.
Artiste : Gaspard Nibelle.

City Nest est né de la combinaison d’une sculpture réalisée par Pact Solutions et la mise en couleur par la peinture de Gaspard Nibelle. Lors de leurs échanges sur le projet, ils sont partis d’une part de l’amour de l’artiste pour les oiseaux (animaux aimés de tous qui correspondent bien à la légèreté de l’été) et par la fibre minérale d’autre part, support souvent utilisé par Pact Solutions.

Walk In the Streets – Rue des Pierres

Titre de l’œuvre : Freedom starts with Happiness.
Artiste : Benoit+Bo.
Crédit : ©Benoit+Bo.

Cette œuvre comprend douze drapeaux artistiques qui expriment la liberté à travers l’expression de l’amour et de la joie. Pendant cette période troublée au niveau international, ils entendent montrer la force des communautés qui se reconnaissent et communiquent entre elles en utilisant le langage international numérique : les emojis.
Le titre de cette installation vient du morceau Jazz Soul du groupe Stone Foundation « Freedom starts with Happiness ».

Walk In the Streets – Rue Haute

Titre de l’œuvre : Stairsteps to stairways (Des marches aux escaliers).
Artiste : Ledia Kostandini.

« Stairsteps to stairways » est un projet de l’artiste Ledia Kostandini qui fait écho à l’architecture traditionnelle flamande, plus précisément aux façades en escalier appelées « pignons en escalier ». Ces pièces d’architecture flexibles aménageront un passage coloré sous le ciel de la rue Haute.
L’artiste utilise des matériaux écologiques et des tissus recyclés dans le cadre d’un processus de couture artisanal. Cette œuvre d’art a pour but d’approfondir une réflexion qui combine l’esthétique, le symbolisme, l’histoire et la contemporanéité, et souligne également l’héritage culturel.

Walk In the Streets – Place du Grand-Sablon

Titre de l’œuvre : ARE YOU AWAKE.
Artiste : Paula Raiglot.

La série des « Raiglogram’s » de Paula Raiglot est une interpellation sur notre condition humaine. Mélange entre le télégramme -un écrit destiné à être transmis- et le nom de l’artiste.
Á travers de courtes locutions, l’artiste souhaite questionner le visiteur sur des sujets inhérents à leur quotidien et, plus largement, à notre humanité.
Les « Raiglogram’s » ouvrent une brèche pour provoquer le débat entre des publics d’âges et de cultures variés. Ils sollicitent l’échange, la prise de conscience et l’enthousiasme à notre échelle.

Parcours BD – Carrefour de l’Europe

Titre de l’œuvre : Les Schtroumpfs.
Artiste : Urbana. Auteur de la BD : Peyo.

Dans le cadre des 60 ans des Schtroumpfs, Urbana a réalisé une fresque, sur un plafond de 207m2. Celle-ci a été inaugurée en juin 2018 et fait désormais partie du parcours bande dessinée de la ville de Bruxelles. Amusez-vous à chercher toutes les icônes belges et bruxelloises schtroumpfées.

Parcours BD – Rue de l’Etuve

Titre de l’œuvre : Les aventures de tintin.
Artiste : Art Mural. Auteur de la BD : Hergé.

Fresque monumentale mettant en scène Tintin, Milou et le capitaine Haddock dans L’Affaire Tournesol, inaugurée en juillet 2005.
© Hergé-Moulinsart 2022

Parcours BD – Rue du Chêne

Titre de l’œuvre : Olivier Rameau.
Artiste : Art Mural. Auteur de la BD : Dany, Greg.

Flowerpower ! D’un air joyeux, Olivier Rameau tend la main à une apparition sensuelle : Colombe Tiredaile. Dans cet univers utopique, l’argent est inconnu, les paiements se font au moyen de larmes de joie, de chansons, de rires, voire de bisous. Le dessinateur Dany et le scénariste Greg imaginèrent cette série poético-onirique en la folle année 1968.

Parcours BD – Rue du Temple

Titre de l’œuvre : Les aventures de Blake & Mortimer.
Artiste : Atelier 30. Auteur de la BD : Edgar P. Jacobs.

Cette fresque replacée au cœur des Marolles, quartier d’Edgar P. Jacobs est à la fois un hommage de la ville de Bruxelles à cet auteur bruxellois de renom, mais aussi un cadeau de Bruxelles à l’occasion de l’anniversaire du Capitaine Francis Blake et du professeur Philip Mortimer.

Parcours BD – Rue Haute

Titre de l’œuvre : Benoît Brisefer.
Artiste : Urbana. Auteur de la BD : Peyo.

Benoît Brisefer est un petit bonhomme au grand cœur et à la force herculéenne, qu’il perd dès qu’il est enrhumé. Sur la fresque, il effectue un bond gigantesque pour rattraper un ballon qui s’envole. D’une hauteur de 9,5 m et d’une largeur de 1,7 m, elle fut réalisée par les artistes d’Urbana.

Parcours BD – Rue Notre-Dame de Grâces

Titre de l’œuvre : Spirou.

Artiste : Urbana.
La fresque Spirou s’intègre parfaitement dans le quartier des Marolles où les brocanteurs règnent en maitres. S’il a gardé de ses origines un superbe habit rouge de groom, Spirou est bien un aventurier. Toujours accompagné de son ami Fantasio et de Spip, son écureuil fétiche, Spirou combat des méchants de tout poil aux quatre coins de la planète.

Parcours Street Art – Rue du Cardinal Mercier X Boulevard de l’Impératrice

Titre de l’œuvre : L’eau ne tombe pas du ciel.
Artiste : Freskolab.

Cette fresque, dominée par les couleurs vertes et bleues, est pensée comme un trompe-l’œil, usant de l’architecture spécifique du siège social de Vivaqua pour représenter en volume un bâtiment tout en longueur. L’interaction entre les personnages donne à voir avec fantaisie et dynamisme l’étroite relation que nous avons avec l’eau. Elle rend compte du rôle essentiel de l’entreprise Vivaqua, commanditaire de la fresque, et vient célébrer ses 130 années écoulées à rendre l’eau accessible et saine pour tou.te.s.
Au sommet de la fresque jaillit l’eau de source sous la forme d’une cascade, nous rappelant que pour une eau propre, gardienne de la vie, nous devons prendre soin de nos sols et la consommer de manière responsable.

Parcours Street Art – Quai au Bois à Brûler

Titre de l’œuvre : Wink.
Artiste : Ledia Kostandini.

Wink fait référence à la coopération de l’Union européenne avec des pays extérieurs à l’Union, comme l’Albanie.
S’inspirant des peintures de René Magritte, l’artiste décrit l’oeuvre comme suit : « Les yeux flottants dans un ciel sans nuage sont de petits fragments dadaïstes de ma ville. Ils apportent un message optimiste au coeur de l’Europe. Les yeux clignotent et, de cette manière, ils signalent au spectateur bruxellois leur affection et leur solidarité. Le ciel bleu fait référence à la couleur du drapeau européen. Les yeux peuvent-ils aussi devenir des étoiles ? Les étoiles, bien sûr, représentent les différentes cultures, expériences et origines de l’Europe. Les yeux, eux aussi, peuvent éventuellement devenir des étoiles. »

IAP – Mont des Arts (Rue du Musée)

Titre de l’œuvre : L’Oreille Tourbillonnante.
Artiste : Alexander Calder.

L’Oreille Tourbillonnante, originalement appelée Whirling Ear, est une oeuvre d’Alexander Calder (1898-1976). Cette dernière est située au Mont des Arts. Elle fut créée pour être installée devant le pavillon américain de l’Exposition Universelle de 1958. Elle fut ensuite offerte par les USA à la Belgique.
L’œuvre se compose de deux éléments creux : une base fixe en acier qui abrite la motorisation, et l’oreille mobile en aluminium. Ces deux éléments sont reliés par un axe constitué d’un tube métallique fixé au moteur qui assure la rotation de la partie supérieure. L’ensemble est peint en noir.

Parcours Street Art – Quai aux briques

Titre de l’œuvre : Le chien.
Artiste : Oakoak et Joachim.

Carte blanche réalisée lors de la venue de Oakoak et Joachim à Bruxelles. Le personnage du chien est de Joachim et fait référence au nom de la rue dans laquelle se trouve l’œuvre : la rue du chien marin. Les petits crayons sont de OAKOAK et viennent agrémenter le personnage de Joachim.

Parcours Street Art – rue du Chêne X Impasse du Val des Roses

Titre de l’œuvre : Manneken Peace.
Artiste : HMI.

Cette fresque de 12 m de haut a été réalisée dans le cadre de l’anniversaire des 30 ans du Hip Hop Belge. L’emplacement de l’œuvre n’est pas anodin, il s’agit de l’ancienne Maison du Folklore, un bâtiment chargé d’histoire qui accueille depuis 2017 la garde-robe de Manneken-pis. La fresque nous montre cette icône belge vêtue de son costume « hip hop ». Un hommage haut en couleurs qui représente les deux branches artistiques, Hip Hop et Street art, souvent peu considérée dans notre plat pays.

Parcours Street Art – Place d’Espagne

Titre de l’œuvre : Oie volante.
Artiste : Oakoak.

Jean Sebastien Chenevat alias Oakoak nous offre des fresques aux tons humoristiques qui donnent le sourire aux passant qui les croisent. Discrètes, parfois dissimulées, ses œuvres tirent partis de l’environnement qui les entourent et s’insèrent parfaitement bien dans le cadre urbanisé de Bruxelles. Contrairement à ses congénères Oakoak privilégie les espaces originaux et intègre la forme de l’objet dans son œuvre. Son terrain de jeu préféré : les « défauts » dans la ville. Ainsi il décore fissures, caniveaux, toilettes publics et autres objets du mobilier urbain oubliés par leur banalité. Son univers se compose d’éléments de la culture populaire et de références « geek » . Plus qu’un simple détournement son art expose les qualités poétiques de l’environnement urbain.

Parcours Street Art – Rue Haute X Rue des Chandeliers

Titre de l’œuvre : Lotsjmaghrust.
Artiste : Parole, Obêtre, Doctor H & Spencer.

Cette œuvre couvre le mur latéral du «Kombi», un bar situé au numéro 60 de la rue Haute. Le propriétaire de cet établissement a fait appel au PARCOURS pour redécorer cette façade latérale qui accueillait initialement une œuvre de l’artiste Obêtre. L’œuvre proposée représente des objets en chute parsemés de slogans dont certains typiquement marolliens comme le montre le titre même de la fresque : «Lotsjmaghrust», soit «Fous-moi la paix» en marollien.

Parcours Street Art – rue Notre-Seigneur

Titre de l’œuvre : Patientia.
Artiste : Hell’O.

Dans le cadre du 450ème anniversaire de la mort du peintre Pieter Bruegel. Inspiration: « Patientia » (gravure). « Patientia de Bruegel est une allégorie de la patience (concrétiser des idées abstraites), notre intention était de travailler sur une contre allégorie. Isoler des éléments de l’œuvre originale qui nous semblaient intéressants et les traduire par des formes géométriques simples, équilibrées et très colorées. » Hell’O

IAP – Rue des Chartreux

Titre de l’œuvre : Zinneke.
Artiste : Tom Frantzen.

Le mot Zinneke désigne la « petite Senne », nom donné à différentes dérivations de la rivière creusées au cours du temps pour alimenter des moulins ou éviter les inondations.
La tradition bruxelloise raconte que pour combattre l’invasion de rats, nombreux dans les quartiers traversés par la rivière, les habitants utilisaient des chiens et des chats. Ces animaux laissés en liberté dans les rues. Par analogie, le nom de la rivière finit par désigner les chiens bâtards destinés à y finir leurs jours.
Plus récemment, le mot zinneke est devenu le surnom des Bruxellois, « bâtards » aux origines cosmopolites et multiculturelles.
Zinneke est bien entendu également un clin d’œil au célèbre Manneken-Pis bruxellois.

IAP – Pl. de la Vieille Halle aux Blés

Titre de l’œuvre : Banc circulaire.
Artiste : Lucile Soufflet. Œuvre à l’initiative du Comité d’art urbain.

L’artiste Lucile Soufflet a dessiné un banc circulaire pour la place de la Vieille Halle aux Blés. Ce banc, qui s’enroule autour d’un arbre planté à cette occasion, est devenu très rapidement un lieu d’échange et de convivialité au cœur de la ville. Cette œuvre a été implantée lors du réaménagement de la place dans le cadre des ‘Chemins de la Ville’, promenade qui relie le haut et le bas de la Ville.

IAP – Pl. de la Justice

Titre de l’œuvre : Bleus sur jaune.
Artiste : Daniel Buren. Œuvre à l’initiative du Comité d’art urbain.

Bleus sur jaune, c’est le nom qu’a donné Daniel Buren à son œuvre installée sur la place de la Justice en juin 2009. Des bleus, il y en a plusieurs comme l’indique l’emploi du pluriel, tout un camaïeu. Tandis que le jaune est l’unique couleur qui constitue l’amarrage, puisqu’il convient d’employer ici le vocabulaire marin, de ce travail in situ et permanent. Toutes voiles dehors, l’œuvre transforme cette place, un vrai courant d’air, en un parc à thème d’éveil sensoriel. D’abord il y a la musique des cliquetis des mâts qui rappelle celle des ports de plaisance, puis le mouvement ondulatoire et fluide des voiles de bateau. Sans compter l’ombre et la lumière qui dessinent au sol des prolongements à cette forêt de métal.

IAP – Place de la Chapelle

Titre de l’œuvre : Pieter Brueghel.
Artiste : Tom Frantzen.

La sculpture a été conçue pour être placée au milieu des piétons, afin de les intriguer et de les inviter à entrer en quelque sorte dans la toile de Bruegel. Le peintre est assis derrière son chevalet. Sur celui-ci ne repose pas de toile, mais un cadre, de sorte qu’en s’approchant on peut s’imaginer qu’il peint un autoportrait ou nous-même.

IAP – Rue de l’épée

Titre de l’œuvre : Arbre à Palabres.
Artiste : Jozef Legrand.

Recyclart a choisi l’artiste Jozef Legrand pour concevoir et réaliser l’arbre à palabres. L’œuvre se compose de plusieurs bancs qui s’enroulent en spirale autour d’un arbre. Par la pente naturelle du terrain et le niveau horizontal constant de la partie supérieure des bancs, la spirale offre différentes hauteurs et diverses possibilités d’utilisation.

IAP – Rue du Miroir

Titre de l’œuvre : In the Cloud.
Artiste : Luk Van Soom.

L’œuvre est installée sur le toit de l’espace Jacqmotte, l’ancienne usine de café aujourd’hui rénovée. In the Cloud est une œuvre d’art en aluminium de 7,5 mètres de long, supportée par trois paires de jambes en bronze de 2,5 mètres de haut chacune.

IAP – Rue des minimes (Rond-point)

Titre de l’œuvre : Oiseau.
Artiste : Jean-Michel Folon.

Sculpture en bronze réalisée par Jean-Michel Folon désignée sous le nom « Oiseau ». L’œuvre d’une hauteur de quatre mètres orne la place du Grand Sablon, lieu d’enfance de l’artiste.